Le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya,  a passé le témoin de la présidence du Conseil des gouverneurs de la Banque d'investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC), à son homologue du Bénin, Romuald Wadagni, le 23 avril 2021.

Romuald Wadagni, ministre de l’économie et des finances du Bénin,  succède ainsi à Sani Yaya au poste de la présidence du conseil des gouverneurs de la Banque d'investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC).

Le Togolais en poste depuis le 17 avril 2020, a pris fonction dans un contexte marqué par l’avènement de la covid-19 et la mise en place de mesures de soutien aux pays, fortement impactés par la pandémie. 

« Au regard de la nature de cette crise, il est apparu nécessaire de réorienter les priorités de notre communauté c’est-à-dire nos politiques de développement afin de parvenir à une meilleure satisfaction des besoins les plus essentiels des populations », a déclaré Sani Yaya.

Au  cours de son mandat, les gouverneurs ont élaboré un plan stratégique quinquennal afin de réengager les Etats membres sur la voie de la reprise économique, tout en définissant une politique de lutte contre la fraude et la corruption.

Romuald Wadagni âgé de 45 ans prend la tête du conseil des gouverneurs à la veille de l’adoption et la mise en œuvre de réformes institutionnelles et organisationnelles de l’institution. L’on évoque, entre autres, une augmentation de la capacité de mobilisation des ressources de la banque.

Diplômé de Harvard Business School (USA) et de l’École supérieure des affaires de Grenoble (France), le ministre béninois est expert-comptable et totalise plus de 17 ans d’expertise au sein des firmes française (Paris, Lyon) américaine (Boston, New York) et africaine (RDC) de Deloitte.

Pour rappel, la BIDC, basée à Lomé, est le principal bras financier de l’Organisation sous régionale. Sa mission est de contribuer à l’éclosion d’une Afrique de l’Ouest économiquement forte, industrialisée et prospère.

 Eyram  AKAKPO